The inhabitants of the Coast are crazy, they are drunk on sun. But they know how to live, taking advantage of a strength that few of us possess: the strength of fantasy”.

C’est ainsi que Roberto Rossellini, maître du cinéma néoréaliste et mari d’Ingrid Bergman, aimait rappeler la côte amalfitaine où il tourna, (surtout à Maiori), nombre de ses films entre les années Quarante et Cinquante. La fantaisie de ses habitants et le climat merveilleux font de cette côte un lieu spécial à visiter surtout à la fin de l’été et en automne lorsque la plupart des touristes a laissé cette partie d’Italie. C’est en effet pendant cette période qu’il est possible de jouir pleinement et en toute sérénité des parfums et des couleurs de ces lieux envoûtants ainsi que des saveurs des produits typiques offerts un peu partout lors des nombreuses fêtes populaires traditionnelles qui animent la côte.

« There is quite possibly no better way to truly connect with a foreign culture than to join in a local festival [il n’y a pas probablement de meilleure façon de vivre vraiment une culture étrangère si ce n’est en participant à un festival local], Ann Abel en est convaincue. En effet cette journaliste qui écrit sur l’influente revue étasunienne Forbes – celle qui, périodiquement, fait le classement des hommes les plus riches du monde – insère le Teatro del Fuoco ® International Firedancing Festival parmi les douze événements les plus cool du monde; ceux pour lesquels il vaut la peine de faire un voyage. Un voyage en Sicile où, depuis huit ans, le Festival organise ses tournées dans les îles éoliennes, l’Etna, Palerme, Catane et les îles Egades.

Cette année, pour sa neuvième édition, le Théâtre du Feu sera à Palerme du 29 au 30 juillet. Fleuron de l’offre touristique et culturelle des îles de la Méditerranée, c’est une manifestation unique en son genre en Italie. Le Teatro del Fuoco ® International Firedancer Festival, est un projet artistique multiculturel qui a été créé pour montrer et faire connaître la Sicile par l’art du feu, avec de puissants moyens d’expression tels que la musique, la danse, l’acrobatie et le mime.

Admirer les monuments ou les bâtiments du passé au gré des innombrables lieux qui conservent et préservent l’art et l’histoire du Bel Paese est une opportunité pour tous ceux qui voyagent en Italie.

Mais le spectacle qui s’offre aux visiteurs de Scorrano, petit village du Salento dans les Pouilles, est tellement époustouflant à laisser vraiment bouche bée. Tout ceci car les structures sont faites de lumières qui sont tout aussi imposantes et majestueuses que les grands monuments.

Chaque année, en juillet, Scorrano se remplit de milliers de personnes pour la fête de Santa Domenica.

Le 7 juin, Venise sera le cadre unique pour l’une des manifestations parmi les plus spectaculaires et les plus profondément ancrées dans l’histoire du Bel Paese: la Regata delle Antiche Repubbliche Marinare. Cette Régate des anciennes Républiques maritimes remonte à la glorieuse tradition maritime de l’Italie du Moyen Âge .

La Régate (ou Palio) fait en effet revivre l’ancienne rivalité entre les quatre Républiques maritimes italiennes – Gênes, Venise, Pise et Amalfi – dont les flottes marchandes dominèrent le commerce de toute la Méditerranée du Xe au XIIIe siècles.

Venise émerveille et envoûte surtout pour la touche de mystère qui entoure son histoire, une histoire encore en grande partie à explorer.

On peut découvrir Venise en redécouvrant d’anciens cépages et c’est exactement ce qu’entend faire le Consorzio Vini Venezia par le biais du projet qu’il a mis sur pied dans le but de découvrir l’origine, la provenance et les caractéristiques des anciennes variétés présentes dans la Lagune, en en étudiant l’ADN, en les échantillonnant et en les propageant pour créer des plantations pour constituer une banque génétique des cépages, résultats de cette étude.

Enchâssés au cœur de merveilleux paysages, les monastères qui protègent des siècles et des siècles de prière, de silence et de méditation sont innombrables et un peu partout en Italie.

Mais il existe encore autre chose qui caractérise pleinement de tels lieux sacrés: l’application au travail de ceux qui y habitent ou encore les religieux qui y travaillent la terre et récupèrent la production de produits sains et naturels.