The inhabitants of the Coast are crazy, they are drunk on sun. But they know how to live, taking advantage of a strength that few of us possess: the strength of fantasy”.

C’est ainsi que Roberto Rossellini, maître du cinéma néoréaliste et mari d’Ingrid Bergman, aimait rappeler la côte amalfitaine où il tourna, (surtout à Maiori), nombre de ses films entre les années Quarante et Cinquante. La fantaisie de ses habitants et le climat merveilleux font de cette côte un lieu spécial à visiter surtout à la fin de l’été et en automne lorsque la plupart des touristes a laissé cette partie d’Italie. C’est en effet pendant cette période qu’il est possible de jouir pleinement et en toute sérénité des parfums et des couleurs de ces lieux envoûtants ainsi que des saveurs des produits typiques offerts un peu partout lors des nombreuses fêtes populaires traditionnelles qui animent la côte.